Le vent me pousse encore …

Le vent me pousse encore … Suspendue à des milliers de mètres, je contemple la beauté du globe terrestre.

« Hey la graine, ça fait longtemps ! » Une poussière de quartz m’interpelle et on commence à radoter avec bonheur nos anciennes aventures. Graines de plantes et d’arbres, poussières de roches, insectes, pollutions diverses… on peut dire qu’on est une sacrée équipe de voyageurs.

On forme un grand nuage mouvant, parfois séparé, éparpillé ou réuni par les vents. « Bon, je vais tenter de chopper les alizés pour aller plus au sud, ciao ma belle ! » me lance-t-elle.

Vais-je me poser face à la mer sur un sol granitique? M’accrocher aux roches de sommets enneigés ? Retourner vers des terres ocres et exotiques ?

Un courant d’air ascendant me fait tourbillonner et je me perds dans son souffle tiède. Je tente de distinguer quelque chose en bas mais un épais brouillard m’entoure, masquant le lieu mystérieux de mon prochain atterrissage.

Vais-je me poser face à la mer sur un sol granitique ? M’accrocher aux roches de sommets enneigés ? Retourner vers des terres ocres et exotiques ? M’échouer sur des îles volcaniques ? Ou bien rejoindre le lit d’un fleuve pour être par ses crues arrosée ?

Le mystère du vent m’enchante, autant qu’il me donne parfois le vertige. Où germer et planter ses racines dans un monde si vaste? Auprès de quelle flore s’enraciner, sous quel climat et dans quel but ?

Depuis que j’ai quitté le vieil arbre centenaire sur les branches duquel je suis née, j’ai tenté plusieurs fois de m’ancrer dans des sols sablonneux, bétonnés, montagneux, arides ou marins. Mes racines timides tentaient de trouver un ancrage, une forêt, tout en observant le passage des nuages avec envie.

Mais, à chaque fois, une bourrasque m´arrache et le vent me pousse encore …

(Visited 51 times, 1 visits today)